Le jour où je l’ai mise au monde ..

Ce fut un très long parcours ..

Dimanche 1er février 13h les contractions commencent et durent à 19h nous nous rendons à la maternité, examen du col verdict col ouvert à 2 doigts on me demande de marcher quelques heures pour accélérer le travail me voilà déambulant dans les couloirs de l’hôpital à moi les escaliers, vu mon état c’est très difficile mais on y va. Quelques heures plus tard nous repassons par la case examen voilà donc que ce fameux col à bougé il est passé à 2 doigts et demi nous passons dans la salle de prépartum. J’ai mal extrêmement mal, on me propose la péridurale. Je refuse on me propose donc de la morphine, je prend. Et je PLAAAANE 

Le lendemain matin on me réexamine le col n’a pas bougé c’est reparti pour 2 heures de marche nous y retournons, après une bonne heure de ballon en plus de la marche rien a bougé on me laisse donc rentrer à la maison. Exténuée fatiguée et lassé de ce faux travail c’est parti pour une bonne nuit de sommeil bien méritée et puis je laisse faire le temps. Mardi dans la nuit vers 3h du matin une douleur comme je n’ai jamais ressentie auparavant, une douleur qui m’oblige à me mettre debout impossible de rester allongée ou assise les heures passent la douleur est toujours là. Après une nuit blanche et une envie de suicide je décide d’appeler la maternité on me dit de m’y rendre mais que vu mon col capricieux ça risque d’être du faux travail car les contractions sont très peu rapprochées. Il est 10h me voilà devant l’accueil des urgences la contraction arrive et me voilà pliée en deux, examen du col il n’a pas bougé ouvert a deux et demi pose du monitoring pendant 1 heure. Rebelote exam’ du col est voilà qu’il est enfin passé à 3 direction salle de naissance j’ai mal je pleure je crie je souffre, on me propose la péridurale je refuse. Ma tension monte 13, 14, 15,16 on vient me voir en me proposant de la morphine je prend. Une dose, deux doses, trois doses, quatre doses, cinq doses j’en peux plus la tension monte à 18,6 on me propose la péridurale en m’expliquant que la tension se régulera avec la pose de celle-ci j’hésite .. J’attends et voilà la fièvre qui s’installe je prends la péridurale l’anesthésiste arrive à 20h et me voilà revivre.

Tout avance mon col capricieux se modifie tranquillement, poche des eaux rompue vers 2h les contractions s’intensifient mais je ne sens rien le pied et voilà que vers 5h le col ne bouge plus, on me pose une perfusion d’ocytocine pour réguler les contractions. Vers 8h je sens que ça pousse je serre les jambes j’appelle la sage-femme elle me dit que c’est bébé qui s’engage dans le bassin les heures passent ça pousse de plus en plus. A 10h l’anesthésiste me réinjecte une dose de péri et la sage-femme me dit que dans 10 minutes on y va nous nous mettons tous en position. Super Bibou se place à mes côtés il est 10h20 et on commence. La sage-femme me dit « Votre bébé à des cheveux » ça me booste je pousse encore et encore j’achève la main de Bibou au passage, puis à un moment j’en peux plus. On me dit que non je dois continuer je donne tout ce que j’ai et voilà après 30 minutes de poussée intense et une petite épisiotomie arrive...

eyeemfiltered1423857613571

Mademoiselle Lana née le 5 février à 10h50 pèse 3kg390 et fait 53 cm.

Publicités

38 réflexions sur “Le jour où je l’ai mise au monde ..

  1. Ohhhhh quel bonheur
    Bienvenue à cette jolie princesse et plein de bonheur à vous tous !!!!!
    Lepisio… oh cest vite oublié va! !!
    Le plus important est enfin là dans vos bras ❤ ❤
    Bravooo et mille bisous à se partager 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s