Quand la nostalgie s’installe

2014-10-31 17.04.41

Quand la nostalgie vient te bercer dans ton lit et que tu ne trouves pas le sommeil ..

Ce soir j’ai revu ma grossesse comme un film, le commencement le tout début tu sais là où tout commence avec un test de grossesse? Oui j’ai revu ce moment là et j’ai fait défiler les choses dans leurs chronologie et je me prend une claque je me dis que dans 17 jours tout est fini voir même avant ou peut-être un peu après bon je ne l’espère quand même pas.

Je me revois acheter ce test de grossesse sans réellement attendre quelque chose de sa part et voilà qu’il m’annonce que je suis enceinte de 6 à 8 semaines partagée entre peur et bonheur je pleure. Je ne sais pas où je vais, je ne sais pas comment cela va se passer mais après 1 an d’attente on a tellement envie d’y croire je revois cette prise de sang qui vient tout confirmer. Les symptômes de grossesse qui viennent gâcher ta vie, les vomissements à répétition, les odeurs qui te retournent l’estomac et tout à coup ta cuisine devient ta pire ennemie. Je revois cette fois où je me rend au travail et une fois sur place je vomis et perd connaissance, me voilà atterrir à l’hôpital Saint-Antoine. Une embolie pulmonaire? Non nous nous sommes trompés. C’est de la tachycardie madame et votre tension chute trop rien de bien grave juste un suivi et des bas de contention pour être super fashion.

Et on enchaine vomissements sur vomissement à ne plus pouvoir s’alimenter, et nous voilà a la fin du 3ème mois. Première écho on m’annonce que c’est une fille je nous revois choisir le prénom puis mon ventre qui commence à s’arrondir au fil des mois. Sciatique, insomnies, remontées acides, prise de poids, rétention d’eau, vergetures j’ai signé pour le package complet et je dois assumer. Mais maintenant nous y voilà le 9ème et dernier mois qu’il est long ce mois là partagée entre impatience et souffrance. Mais je savoure ces derniers petits coups en moi, ces dernières souffrance de grossesse car bientôt tu quitteras mon ventre pour rejoindre mes bras. Je savoure ces derniers petits moments ou tu n’es qu’à moi là ou je n’ai besoin de te partager avec personne là  où ton cœur bat au même rythme que le mien, la où mon souffle et aussi le tien.

Photo : 4ème, 5ème et 6ème mois.

Joyeux noël et tout ce qui suit

original =)

Nous y sommes te voilà enfin le 24 décembre, ce soir à minuit les plus petits pourront ouvrir leurs cadeaux en premiers et pas qu’eux d’ailleurs. Toi cher mois de décembre je ne t’ai pas vu passer, le temps est passé à vitesse grand v pourtant moi chaque jour du calendrier je les ai comptés pour te dire plus que 53 jours avant d’accoucher. Mon cher mois de décembre je comptais sur toi pour nous amener un peu de neige histoire de voir la magie de noël comme il se doit dans les yeux des petits mais aussi des plus grands et au passage me casser la figure moi et mon gros ventre. Mais bon tu en as décidé autrement cette année on fera sans mais plutôt avec la pluie. Sous mon beau sapin les cadeaux eux sont déjà disposés, nous sommes tous pressé de les ouvrir et au passage comme des sauvages toi qui t’ai donné autant de mal pour que les paquets ressemblent à quelque chose. Cette année cher papa noël je ne t’ai rien demandé d’extraordinaire enfin j’aurais aimé picoler à volonté mais à part distribuer les cadeaux tu ne peux rien faire de plus pour moi. Pour nous noël se déroulera du 24 au 27 décembre (histoire de prendre des kilos sans culpabiliser hein monsieur le sage femme) histoire de fêter noël avec tous ceux qu’on aime. Dernière année pour moi ou aucune responsabilités ne m’ait donnée si ce n’est faire attention au contenu de mon assiette car à noël prochain je serais maman.

Cette année en attendant, il va falloir que je confrontes pas mal de chose en espérant que le plan de table soit bien fait car tout dépend de cela. Je vais devoir dire que « non je ne peux pas manger d’huitres ou encore de foie gras fait maison ni de fromage provenant de chez le fromager du coin » ou encore «  que non je n’accouches pas bientôt malgré mon apparence de cachalot et que oui il n’y en a qu’un à l’intérieur de ce corps » ou «  oui une coupe de champagne ne tue pas mais ce n’est pas pour autant qu’il faut que j’en boive donc tonton n’insiste pas c’est déjà assez dur comme ça«  et pour finir que « non je ne mange pas pour deux et qu’il est totalement inutile de blinder mon assiette ». Et bien évidemment j’espère que lors du plan de table on a pensé à moi et ma vessie car embêter tout le monde toutes les 5 minutes c’est un peu gênant.

Sinon je vous souhaite à tous de bonnes fêtes, profitez de cet instant présent car chaque moment et unique encore plus ceux passé avec la famille.

Tu verras c’est magique elles m’ont dit !

30sa+4

Avant d’être enceinte j’ai connu des femmes enceintes qui me disaient que c’était magique, je voyais aussi les futures mamans qui étaient resplendissantes qui continuaient de travailler jusqu’au bout donc moi tu comprends je me disais que oui ça avait l’air d’être fantastique. On m’a dit tu verras tu auras une peau de bébé, tes cheveux pousseront vite ils seront tellement beaux tu prendras de la poitrine tu déborderas d’énergie tu auras une libido de feu ... Aujourd’hui je dénonce : C’est faux enfin pour ma part. Alors moi gentille comme je suis je te dis ce qui t’attendras lorsque tu seras enceinte je ne te cacherais rien je ne fais pas partie de la brigade des nurses. 

  • Des nausées et des vomissements tu auras.
  • Contre les vergetures aucunes crèmes n’agira.
  • Des soutiens gorges chaque mois tu achèteras.
  • Des insomnies à te donner des migraines tu subiras .
  • Une prise de poids et la balance tout les mois tu affronteras. (+15kg à ce jour)
  • Les toilettes à chacune de tes sorties tu chercheras.
  • Des envies tellement folle à en rendre fou ton homme tu auras.
  • Les remontées acides et de Gaviscon ton ami tu feras.
  • Passer du rire aux larmes, des larmes au rires tu y passeras.
  • Une grosse fatigue sortie de nul part tu subiras.
  • Marcher au rythme d’une mamie et des essoufflements tu connaitras.
  • Une libido à zéro puis a 1000 tu auras (Profites z’homme ça passera vite une fois bébé arrivé)
  • Des fuites urinaires et des serviettes hygiéniques tu mettras.
  • Des maux de dos à en crier quand tu marches ou tu te lèves tu connaîtras.
  • Pour enfiler tes chaussures ou ton collant de ton homme tu auras besoin.
  • Une ligne brune sortie de nul part peut-être que tu auras.

Et bah oui c’est aussi ça la grossesse il y a du bon et du mauvais, alors si toi aussi tu as connu quelques désagréments tu peux venir me soutenir ici histoire que je me sente moins seule.

Puis toi la nana qui veut des enfants et qui croit qu’on reste au top du top pendant 9 mois quand tu auras tout ça dis toi que tu n’es pas seule.

Il y a un temps pour tout parait-il

eyeemfiltered1410715320129

Pour te raconter un peu l’histoire je suis tombée enceinte à l’âge de 19 ans, plus précisément le 20 mai 2014 et le 11 août j’allais sur mes 20 ans (d’ailleurs tu peux le noter quelque part) pour moi l’âge idéal pour concevoir un petit bébé d’amour était 30 ans, soit 10 ans de plus que mon âge initial. Selon ma vision de voir les choses, avant, 30 ans était l’âge parfait à 30 ans tu as une vie assez stable en général. Mais après tout 20 ans ce n’est pas plus mal comme ça et je me faisais une joie d’annoncer la nouvelle à Bibou qui lui n’était pas à mes côtés à ce moment précis. Et après ça j’ai décidé d’appeler mes proches (tu as bien lu le mot PROCHES).

Et la fut le drame

« Mais tu es trop jeune, profite de ta jeunesse »

Mesdames, je suis triste de vous dire que votre vie est minable car vous avez eu un enfant et vous êtes ainsi condamnées à ne plus profiter de la vie. C’est bien connu non ? Ou soit vous êtes juste très vieilles et votre place en retraite est réservée à ce moment-là vous aurez eu la chance de profiter de votre jeunesse ou pas.

« Et donc tu comptes avorter ? »

Ta connerie peut s’auto avorter ? Non parce-que ça peut être bien aussi.

« Mais tu n’es même pas sûr que ça soit l’homme de ta vie »

True ! Et jusqu’à preuve du contraire je ne sais pas lire l’avenir, mais toi sinon quand tu t’es mariée et que par la suite vous vous êtes séparés tu l’avais pas prédit ? Ça aurait pu te faire faire des économies.

« Tu vas le regretter c’est une grosse erreur »

Une erreur zut ! Pourtant j’étais sûr de mon coup arrêt de la pilule + rencontre de deux corps différents = Un bébé en cours de préparation. Non ? Je me suis trompée quelque part ?

Enfin bref, chapitre clos la nouvelle a été balancée d’autres l’ont pris avec joie d’autres moins d’ailleurs c’est drôle c’est surtout les proches qui étaient du côté moins. Je suis apparemment une maman précoce. Bibou et moi nous ferons notre bout de chemin avec Princesse à nos côtés et l’avenir nous le dira (moi aussi ici par la même occasion

– Pas dé péri? Ah la folie !

Pas de péri à t-elle dit?

cc4365401f2d53ac132b6d1caa563219

J’ai pris la décision d’accoucher sans cette fameuse péridurale quand j’ai annoncé ce désir à mon entourage ils m’ont tous rit au nez et les déjà mamans m’ont dit « Tu n‘y arriveras pas ». C’est pas très rassurant mais bon, alors d’où me vient cette idée folle? J’ai comme on peut dire un peu galéré à avoir cette petite boule d’amour alors je me suis dit j’ai envie de vivre le truc à fond, je me prépare ou pas mentalement car je sais bien que la souffrance sera présente le jour j. Quand j’ai annoncé à la sage-femme mon désir d’accoucher sans péridurale elle m’a répondu d’accord mais nous allons quand même prendre rendez-vous avec l’anesthésiste car on sait jamais. L’anesthésiste lui me donne trois feuilles comportant les risques de cette fameuse piqûre magique et me montre la grosseur de l’aiguille. AH OUAIS! Quand même, bon il me rassure me dit que ça ne fait pas mal du tout qu’il peut juste avoir une sensation de gêne et que si à un moment je douilles trop dans la limite du possible ça sera faisable. Il m’a même félicité de vouloir accoucher sans. (J’ai senti des ailes pousser dans mon dos haha )

Bibou lui m’as dit « arrivés à la maternité dans les 3 minutes qui suivent tu demanderas la péri, crier partout dire que tu vas mourir, que tu as mal, appeler tmaman dire que tu as besoin d’elle, puis ensuite tu insulteras tout le personnel, pour enfin dire que tu ne veux pas accoucher, crier encore, m’insulter à mon tour, me dire que je ne comprends pas, que je suis un c*n que si tu en es là c’est de la faute d’Eve et la mienne, que tu aimerais bien m’y voir à ta place, et tu finiras par pleurer » 

Suis-je cruelle à ce point? Réponse dans quelques temps.